9, bd Victor Étienne
22600 LOUDÉAC

02 96 66 03 40

143 Rue du Désert

Bande annonce

143 Rue du Désert

Le film

Avant-première

En plein désert algérien, dans son relais, une femme écrit son Histoire. Elle accueille, pour une cigarette, un café ou des oeufs, des routiers, des êtres en errances et des rêves… Elle s’appelle Malika.

Festival d’Avant-Premières Télérama du 9 au 15 juin en partenariat avec l’AFCAE / Tarif unique 5 €

La rencontre avec Malika

143 rue du désert est le second long métrage mis en scène par Hassen Ferhani. Comme dans son premier film, Dans ma tête un rond point (2015), il est question des gens et d’un lieu. Le réalisateur raconte comment il a rencontré Malika :

« Après Dans ma tête un rond-point, j’ai eu envie de prendre le large, autant pour traverser des paysages que pour faire les rencontres qui vont avec. Dans l’idée de faire un road-movie, un genre qui m’a toujours fasciné. J’ai fait plusieurs fois la route en Algérie, notamment vers le Sud, pour trouver des lieux, des personnages, des histoires… »

« Lors de l’un de ces voyages, j’étais accompagné d’un ami, l’écrivain Chawki Amari. Nous sommes partis dans un long périple qui nous a menés d’Alger aux Hauts-plateaux, puis à Aïn Sefra et, de là, dans une bonne partie du sud-ouest algérien. On a tracé vers le centre du Sahara pour rejoindre la Nationale Une qui relie Alger à Tamanrasset. »

« Nationale Une, c’est aussi le titre d’un livre de Chawki qui épouse la forme romanesque. Mais, à l’époque, je ne savais pas si ses personnages de son récit étaient réels ou pas. Pour moi, l’un d’entre eux, Malika, était au bord de la case ‘fantasme littéraire’. Dès que je suis entré chez elle, j’ai su que mon film était là, que c’était elle, cette dame de 74 ans qui avait décidé d’ouvrir une buvette au milieu du désert. »

Diffusion
Semaine du 13 au 19 octobre 2021

Mercredi

13

-

Jeudi

14

-

Vendredi

15

-

Samedi

16

-

Dimanche

17

-

Lundi

18

-

Mardi

19

-